Bénéficiez de la livraison gratuite si vous commandez aujourd’hui.
 

SHAESTA WAIZ

AU CENTRE DE NOTRE ATTENTION.
SA LIBERTÉ.

Shaesta Waiz a immigré aux États-Unis très jeune avec sa famille. Élevée dans un foyer traditionnel Afghan-Américain, Shaesta croyait qu’elle était destinée à se marier tôt et à avoir beaucoup d’enfants. Mais l’aviation est venue tout bousculer.

« Voler me passionnait totalement, dit-elle. Lorsque je suis là-haut dans le ciel, je comprends ce que c’est que d’avoir un but dans la vie. »

Mais vivre sa plus grande passion ne va pas sans défis. Comme pilote de plus en plus expérimentée, ses temps de vols se sont allongés et son casque est devenu de moins en moins confortable. C’est alors qu’un de ses amis lui a prêté son casque Bose.

UN NOUVEAU COUP DE FOUDRE

« Je savais que je voulais le casque A20 pour mon vol autour du monde. »

DE PETITS DÉTAILS.

UNE GRANDE DIFFÉRENCE.

Notre casque d’aviation précédent avait déjà été très apprécié. Mais nous savions qu’il était possible d’aller plus loin. C’est exactement ce que nous avons fait avec notre casque A20. Et c’est ce qui était considéré comme un tout petit détail qui a apporté le plus grand changement.

Les coussinets de n’importe quel casque d’aviation entrent en contact lorsque celui-ci n’est pas utilisé, à cause de la manière dont la suspension en triangles est fabriquée. À la longue, les coussinets se déforment. Lorsque nous avons développé le casque A20, nous avons modifié ce point.

 
 
 
 

Une suspension d’un design nouveau fonctionne dorénavant avec un ressort de tension central spécifique. Ainsi, les coussinets n’entrent plus en contact lorsque le casque n’est pas utilisé. Mais lorsqu’il l’est, il reste sûr et confortable.

L’important c’est le vol. Pas le casque.

« Nous avons mis au point le casque idéal et la preuve, c’est qu’on ne se rend plus compte qu’on l’a sur la tête. »

— Matt Greenway, ingénieur chez Bose

NOUS LE FAISONS POUR ELLE.

ELLE LE FAIT POUR LES AUTRES.

Nous soutenons l’association Dreams Soar et aidons Shaesta à réaliser son rêve, celui de voler autour du monde en solo. Elle sera la plus jeune pilote à accomplir cette performance. Mais ce n’est pas la seule raison qui rend son voyage unique. C’est ce qu’elle prouve en faisant cela. À travers sa passion, Shaesta a démontré qu’elle avait le pouvoir de réaliser ses rêves les plus fous. Et elle désire que d’autres jeunes femmes comme elle puissent faire de même.

« Un des buts de ce voyage est de participer au projet STEM et de montrer la place prise par les jeunes filles dans ce secteur, ce qu’elles y accomplissent et à quel point il est motivant pour elles d’y prendre part », nous a encore dit Shaesta.

"La sensation de liberté la plus forte que je puisse imaginer, c’est de piloter un avion vers une destination que l’on s’est choisie."